Conseil sur l’athérosclérose

C’est l’athérosclérose, en clair l’obstruction progressive des artères, qui est responsable du développement de maladies cardio-vasculaires. Mais elle résulte du cumul de plusieurs facteurs. Schématiquement, des plaques d’athérome (un dépôt jaunâtre composé essentiellement de graisses) s’accumulent sur les parois internes des artères, les épaississent et les durcissent. Les artères se bouchent peu à peu, mais en silence pendant longtemps. Premiers symptômes : douleurs localisées, vertiges, essoufflements, instabilité de la marche, troubles de la vision ou modifications du rythme cardiaque. Une plaque d’athérome peut se fissurer, des plaquettes sanguines s’agrègent alors aux fibres et aux lipides accumulés dans la plaque et forment un caillot qui ralentit la circulation du sang puis obstrue l’artère et provoque, selon sa localisation, angine de poitrine, infarctus du myocarde, AVC ou artérite des jambes, cause d’amputations. Des petits morceaux de plaque peuvent aussi se détacher et venir boucher des artères plus petites au cœur, au cerveau ou aux poumons (embolie pulmonaire). Plusieurs facteurs sont à l’origine des maladies du cœur et des artères et plus ils sont nombreux, plus la probabilité d’avoir un jour un problème augmente. Comme le reste de l’organisme, le cœur se fatigue et les artères sont moins souples avec les années (surtout après 50 ans).

  • L’hérédité

Le risque cardiovasculaire est une fois et demie plus élevé en cas d’antécédents familiaux d’infarctus ou de mort subite à un âge précoce.

  • Le tabac

À la longue, le sang devient visqueux et tend à coaguler, des plaques d’athérome se
développent et des caillots se forment.

  • L’hypertension artérielle

Elle rigidifie la paroi des artères et augmente le risque d’apparition de plaques d’athérome. On est hypertendu quand le chiffre de la pression artérielle systolique est supérieur à 140 mmHg (14 dans le langage courant) et celui de la pression artérielle diastolique supérieur à 90 mmHg (9). Si l’on a d’autres facteurs de risque, la tension ne doit pas excéder 12 ou 13/8.

  • L’excès de cholestérol

Un taux de LDL-cholestérol (le « mauvais ») trop élevé dans le sang signifie que le cholestérol encrasse les artères et peut les obstruer. L’excès de Cholesterol est un gros soucis de l’assurance maladie en Suisse !

  • Le surpoids et l’obésité

La graisse en trop, surtout localisée au niveau de l’abdomen, est dangereuse pour le système cardiovasculaire.

  • Le diabète

Qu’il soit de type 1 (insulino-dépendant) ou de type 2 (lié au surpoids), le diabète retentit sur les artères et les petits vaisseaux. Parmi les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, figurent également le manque d’activité physique, la mauvaise hygiène dentaire, cause d’inflammations qui se propagent dans les vaisseaux sanguins, et la goutte, maladie résultant d’un excès d’acide urique.

Le cabinet Entourage spécialisé en Chirurgie esthétique à Lausanne vous propose cet article vous donnant des pistes de réflexions sur ce problème de santé