Catégorie : Non classé (Page 1 sur 2)

Clinique Aesthetics Genève, augmentation mammaire

Comment augmenter le volume des seins : la procédure chirurgicale

La procédure pour augmenter le volume du sein s’appelle la mastoplastie additive St. John et nécessite l’application de prothèses artificielles pour obtenir le résultat souhaité.

Il existe différentes façons d’appliquer la prothèse, qui peuvent être différenciées par différents facteurs.
Quand intervenir

Vous intervenez pour augmenter le volume du sein quand il est si petit.

Si la patiente ne se voit pas belle et féminine, vous pouvez envisager d’augmenter le volume du sein par cette procédure.

L’augmentation mammaire reste la chirurgie esthétique la plus demandée car de nombreuses femmes ne sont pas satisfaites de l’aspect actuel de leurs seins, signe incontesté de féminité et de sensualité.

Nous recommandons une opération de mastoplastie additive de St. John’s lorsque les deux seins ne sont pas symétriques.

Il y a plusieurs cas congénitaux dans lesquels un sein est plus petit que l’autre.

Souvent, la différence est imperceptible, mais il se peut que la différence soit telle qu’elle crée un complexe.

Si la différence est perceptible, une intervention chirurgicale est réalisée pour corriger cette imperfection.

Cependant, l’asymétrie entre les deux seins peut aussi être causée par un traumatisme.

Pour éliminer les cellules cancéreuses, la mastectomie peut être utilisée.

Il y a aussi la mastectomie préventive, qui consiste à enlever les deux seins pour prévenir tout type de risque de cancer, surtout chez les personnes très sensibles.

Dans ce cas, les prothèses sont alors appliquées pour résoudre le manque de sein(s).

Il faut dire, cependant, qu’un petit sein n’a pas toujours besoin d’être opéré parce qu’il peut être beau et harmonieux comme il est.

Au contraire, il y a beaucoup de femmes dont les seins sont réduits parce que c’est aussi plus pratique.

Les mannequins de haute couture d’aujourd’hui ont souvent un sein inexistant et ceci est notoirement apprécié dans le système de la mode.

Si vous voulez un look plus androgyne, vous aurez un sein plus petit.

C’est juste une question de points de vue, tous sont également valables.

Une femme peut être aussi belle et féminine même si elle a un petit sein.
La position de la prothèse

Aujourd’hui, les implants mammaires sont toujours placés sous la glande mammaire.

Il s’agit de permettre des examens des seins tels que la mammographie et, éventuellement, l’allaitement.

Le chirurgien qui effectue la mastoplastie additive St. John doit choisir de les placer au-dessus ou au-dessous du grand muscle pectoral.

Ce n’est pas exactement la même chose parce qu’il y a des implications différentes.

Si la prothèse est placée sur le muscle, le sein semblera très naturel, ne bougeant que le sein naturel à chaque effort.

Le problème, c’est qu’en se tenant au-dessus du muscle, on peut voir les bords de la prothèse et l’effet n’est certainement pas le plus beau.

Alternativement, la prothèse peut être placée sous le muscle.

Cependant, cela ne fait pas bouger le sein, qui reste plutôt immobile, sans avoir un toucher naturel.

Cette option est choisie parce que les bords de la prothèse sont ainsi complètement cachés et dissimulés pour un meilleur effet.

Le choix de l’emplacement de la prothèse est un processus délicat qui dépend de plusieurs facteurs tels que la quantité de peau présente et surtout la taille de la prothèse choisie.

Types de prothèses

Le volume des poitrines des portesi peut être divisé en fonction de leur forme ou selon le matériau utilisé pour les remplir.

En ce qui concerne la forme des prothèses, vous pouvez avoir des prothèses en forme de goutte, aussi appelées prothèses anatomiques.

Dans ce cas, les prothèses sont un peu « en forme de poire », c’est-à-dire plus volumineuses à la base qu’au sommet.

C’est une forme dite anatomique parce que le sein naturel prend cette forme.

Mais il existe aussi des prothèses rondes, c’est-à-dire des prothèses qui sont uniformes pour un effet différent.

Ce type peut être utilisé librement, mais il peut y avoir un effet moins naturel qui révèle que le sein a été reconstruit.

Pour la Mastoplastie Additive San Giovanni, les prothèses peuvent être réalisées en différents matériaux.

L’enveloppe extérieure est en silicone.

La surface peut être lisse ou rugueuse.

En laissant de côté les différences dans l’enveloppe qui ne créent pas de différences particulières, nous nous concentrons sur le produit qui remplit la prothèse.

Aujourd’hui, les prothèses en gel de silicone sont largement utilisées, autrefois seules des prothèses en silicone étaient utilisées, mais il a été noté que le gel a une plus grande ressemblance avec la vue et le toucher avec le tissu adipeux naturel du sein.

Le gel de silicone est également plus sûr en cas de casse.

Le gel a une consistance variable, en fait vous pouvez décider si vous préférez un sein artificiel plus ou moins dense.

Dans d’autres cas, la prothèse est remplie d’une solution physiologique.

C’est le produit le plus sûr qui existe en cas de casse car il est biocompatible.

Cependant, sa consistance est moins parfaite, bien que le degré de densité puisse également être décidé dans ce cas.

Aujourd’hui, des prothèses en polyuréthane commencent également à être utilisées sur le marché.

En savoir encore plus :

http://www.freeannu.fr/clinique-aesthetics-geneve-augmentation-mammaire/

Augmentation mammaire Genève

Mastoplastie additive avec prothèse en polyuréthane

La mastoplastie additive est la chirurgie esthétique la plus demandée et la plus pratiquée en Suisse.
Selon le Dr Tenorio, les résultats d’une mastoplastie additive dépendent d’une multitude de facteurs, parmi lesquels : l’état préopératoire du patient, la planification préopératoire correcte du patient (cette phase comprend une série complexe d’étapes décisionnelles du chirurgien et du patient) et une exécution scrupuleuse du spécialiste.
Le taux de satisfaction, selon le Dr Tenorio, est très élevé à court et à long terme si l’opération de mastoplastie est effectuée correctement.
La plupart des procédures de révision prévues pour la mastoplastie additive, dite « coupe », sont généralement réalisées après une période comprise entre 5 et 10 ans et contrairement à ce que l’on pense parfois ne pas être lié à « l’expiration » des implants mais à un phénomène appelé contracture capsulaire qui affecte 15-20% des prothèses implantées.
« Cette complication, explique le Dr Tenorio, se manifeste par un durcissement progressif du sein avec douleur spontanée dans des situations plus avancées, nécessite le retrait par bloc des implants insérés et si possible de la capsule périprothétique et le remplacement par de nouveaux implants.
Les implants en polyuréthane ont un taux de contracture de capsule nettement inférieur (1,6 % à 15 ans dans des études récentes) et sont donc particulièrement adaptés dans tous les cas de chirurgie mammaire secondaire avec remplacement d’implant.
« De plus, j’utilise personnellement ces prothèses dans tous les cas où il est nécessaire d’insérer des implants anatomiques chez des patients minces et sportifs – dit le Dr Tenorio – parce que la non-rotation de celles-ci est une garantie de stabilité du résultat dans le temps.
En conclusion, les implants en polyuréthane offrent un résultat stable et durable, exempt des phénomènes de rotation de l’implant observés avec d’autres types de surface et avec un taux de contracture capsulaire notoirement inférieur.
Pour cette raison, selon le Dr Tenorio, ce type de prothèse devrait être envisagé dans tous les cas de mastoplastie secondaire ou primaire avec implants anatomiques.

http://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/augmentation-mammaire/

Épilation laser Genève

L’épilation au laser, tout ce que vous devez savoir

Ce temps de l’année est venu où la pensée la plus récurrente chez les femmes mais aussi chez les hommes est l’épilation. Dans quelques semaines, nous commencerons à montrer nos jambes sur les plages et, s’il y a ceux qui ne tiennent pas compte de leurs cheveux, comme Rihanna, il y a ceux qui considèrent les cheveux inutiles comme désagréables esthétiquement et préfèrent s’en débarrasser. Afin d’avoir une peau lisse, la tendance des dernières années est d’investir du temps et du budget dans un traitement définitif d’épilation, qui nécessite 7 à 10 séances, et qui résout le problème une fois pour toutes ou presque. De moins en moins de femmes décident d’utiliser des épilations à la cire ou des rasoirs, et la perspective de se débarrasser des poils inutiles toute leur vie est vraiment tentante.

Alors pour ceux qui veulent une chose de moins à s’inquiéter et qui veulent mettre fin à l’esclavage de la repousse toutes les trois semaines, pourquoi ne pas recourir à l’épilation au laser ?

L’épilation au laser, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

L’épilation au laser utilise l’énergie lumineuse qui se transforme en énergie thermique, c’est-à-dire en chaleur, à une longueur d’onde spécifique : ce type de lumière unique n’est absorbé que par la mélanine contenue dans le bulbe pileux, l’éliminant. En quoi consiste la séance ? Passez la pièce à main sur la peau et appliquez ensuite une crème apaisante. La seule chose à faire est de ne pas prendre de bain de soleil pendant quatre semaines après le traitement. Plus les poils sont épais et foncés, plus le laser sera efficace, c’est pourquoi il est particulièrement efficace sur les zones telles que l’aine, les aisselles et la demi jambe. L’épilation au laser est le traitement parfait pour obtenir les meilleurs résultats dans un délai raisonnable. En huit séances pour les femmes et douze pour les hommes, vous pouvez obtenir un soin de la peau à l’épreuve des caresses.

Les avantages de choisir l’épilation au laser

Le grand avantage de cette méthode est qu’elle garantit l’absence de poils indésirables pendant toute une vie et certainement pas une petite chose. A l’exception des cas particuliers de maladies hormonales qui stimulent la pousse des cheveux ou la prise de médicaments, la thérapie au laser assure des résultats permanents. Un autre avantage à prendre en compte est le nombre réduit de séances nécessaires par rapport à la lumière pulsée et en tout cas que sont 8 séances par rapport à toutes les années à venir que vous pouvez vivre sans poils indésirables ?

Pas de contre-indications, il suffit de suivre quelques petites étapes comme ne pas s’exposer au soleil dans les quatre semaines suivant le traitement et votre peau sera parfaite pour profiter de l’été à son meilleur.

http://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/epilation-laser/epilation-laser/

Augmentation mammaire et allaitement – Etudes de médecine

Un sein vidé, moins gonflé et plus bas qu’avant. C’est ce qui arrive, dans la plupart des cas, aux femmes après la grossesse et l’allaitement. Pour corriger la situation et ramener le sein dans le temps, certaines femmes décident de consulter un chirurgien cosmétique.

Quelles sont les interventions les plus courantes ?

Normalement, deux types de chirurgie sont les plus courants :

  1. La mastopexie, qui consiste à soulever le sein
  2. La mastoplastie, qui implique l’insertion d’une prothèse de remplissage à l’intérieur des seins. « Ensuite, si un sein a perdu beaucoup de volume et qu’il est tombé, vous pouvez faire les deux interventions « .

Combien de temps faut-il attendre ?

« Nous conseillons aux femmes d’avoir des seins lorsqu’elles n’ont plus l’intention d’avoir des enfants. Une nouvelle grossesse, en effet, compromettrait certainement le résultat obtenu. Cela dit, il est bon d’attendre de 3 à 6 mois après l’accouchement ou l’allaitement pour procéder à l’opération d’augmentation mammaire : c’est parce qu’il est nécessaire que les tissus soient dégonflés et stabilisés et que le taux d’hormones ait diminué.

Article à découvrir :

https://etudes-medecine.com/augmentation-mammaire-et-allaitement/

Questions et réponses sur la liposuccion – La beauté que vous voulez !

En nous regardant dans le miroir, surtout en cette période où les premiers beaux jours nous amènent à porter des vêtements plus légers et plus serrés, nous remarquons toujours quelque chose que nous n’aimons pas dans notre corps. Il y a sûrement des endroits où il y a des dépôts de graisse localisés et des accumulations de graisse et il n’est souvent pas si facile de s’en débarrasser.

Ce qu’il ne faut jamais oublier, c’est que pour avoir un corps sain et tonique, il faut toujours suivre un régime alimentaire approprié et pratiquer le sport avec constance. Ces deux éléments sont certainement la meilleure recette pour la santé. Il y a cependant des imperfections qui ne veulent pas savoir comment disparaître malgré tous les régimes que nous suivons et les heures que nous passons dans le gymnase. Les adiposités localisées font partie de cette catégorie surtout sur les jambes, l’abdomen, les fesses mais aussi les chevilles et les genoux. Et c’est dans ces cas-là que l’on peut recourir à la liposuccion.

Qu’est-ce que la liposuccion ?

La liposuccion chirurgicale est la chirurgie plastique pour réduire les coussinets graisseux situés sur l’abdomen, les hanches, les cuisses, les fesses, les genoux, les chevilles et le menton qui remodèlent le profil du corps. C’est de loin l’une des opérations les plus demandées et cela est confirmé par les statistiques mondiales : en effet, la graisse éliminée avec cette technique n’est plus réformée et les résultats sont parmi les plus satisfaisants des opérations de chirurgie plastique.

Qu’est-ce que la chirurgie par liposuccion ?

La liposuccion consiste à aspirer le tissu adipeux des zones du corps où il est déposé en excès, à l’aide de microcannules métalliques reliées à un aspirateur : il est ainsi possible de remodeler la ligne du corps en amincissant la silhouette.

La durée de l’opération varie en fonction de l’étendue des zones à traiter, mais dure généralement environ 3 heures et est réalisée en hôpital de jour. Le post-opératoire ne présente pas de problèmes majeurs, évidemment dans les 48 heures suivant l’intervention chirurgicale il est recommandé de rester au repos mais dès le troisième jour vous pouvez reprendre la vie quotidienne en prenant soin d’éviter les activités fatigantes, saunas et bains turcs. Après 4 jours, vous pouvez déjà reprendre le travail. Un des avantages de cette opération est la courte convalescence sans aucun inconfort.

Après les trois premières semaines, vous pourrez apprécier les premiers résultats en admirant votre nouvelle ligne dans le miroir et le résultat final sera atteint environ trois mois après l’opération.

Article à connaître :

http://chirurgie-esthetique.club/questions-et-reponses-sur-la-liposuccion

Assurance vie

http://123vie.ch/assurances-vie/   >>>> Ce site Internet donne bonne matière à comprendre et saisir tout les tenant et les aboutissants de l’assurance vie en Suisse. On plébiscite beaucoup ce type de services dans un pays comme la confédération helvétique où la protection de la famille est vue comme une vraie valeurs. Le service bien tourné permet d’ailleurs de bénéficier d’années en années d’une somme récupérable pour divers projets. L’assurance sur la vie c’est aussi de l’épargne comme le dit le courtier Genevois Joel Dermigny

 

Les débuts d’internet on en parle ici !

Les débuts d’internet c’est une histoire intéressante et pas si simple.  Quand dans années 1995 les premiers cyber café ont vu le jour c’était les débuts pour le grand public cependant Internet existait depuis longtemps déjà ! Je veux souligner dans cet article que la manière dont Internet est sortit a forcement influencé en bien ou en mal ce qu’il est devenu aujourd’hui.

Un besoin des fournisseurs d’accès internet

AOL et Wanadoo doivent parler à nos lecteurs de France. Il faut bien dire que à un moment donné ils étaient vraiment beaucoup ses fournisseurs d’accès. La pub télé de Wanadoo est encore célèbre aujourd’hui. Elle était tellement bien faîte que caricaturée je ne sais combien de fois !

Aujourd’hui en 2018 internet pousse même le débat sur la légalisation du Cannabis légal ce qui aurait été impensable en 2000. Je pense raisonnablement que le fait qu’internet permettent d’imaginer un marché économique important à pousser un pays comme la Suisse a réfléchir à la légalisation.

Voilà des exemples qui vont à la rencontre de l’article mis en valeurs ici. Il y a bien des choses qui peuvent se dire sur Internet mais voici d’après une bonne base pour avancer pour qui souhaite commenter mon article !

Article à découvrir :

http://www.notrehistoire.ch/medias/113484

Plombiers de Paris parlons en !

Accueil

 

Il faut bien dire qu’il y a des métiers dont on imagine pas le potentiel véritable. Il faut faire des études pour s’en sortir dans la vie § On nous disait cela étant petit. Aujourd’hui en 2018 les grandes carrières universitaires sont de moins en moins nombreuses et les métiers appris en apprentissage font parfois des carrières bien plus heureuses et réussie

Sa2l *** Ylann Haddad*** Avis

https://www.le-bottin.com/renovation-paris le monde de la rénovation et un domaine qui est un peu un indicateur du monde économique d’un pays. L’Architecture d’intérieur se fait la part belle dans ce domaine et il faut dire qu’il y a tout de même de la place pour tout le monde lorsque les entreprises travaille avec efficacité en cherchant l’excellence dans le résultat final. La meilleure réputation qu’un entrepreneur du bâtiment puisse se faire c’est vraiment en faisant attention à ce que ses premiers clients parlent bien de lui sur Internet. En effet n’importe quel parisien mais aussi n’importe quel marseillais ou Lyonnais va chercher sur internet ce qui se raconte sur l’entrepreneur qu’il pense engagés pour mettre en place les travaux de rénovation dont il rêve. Il faut donc absolument que tout soit parfait quand quelqu’un va t’appeler avis plus le nom de cette société.

En tapant avis sa2l rénovation privée vous verrez que l’entreprise de Monsieur Ilan Haddad possède aujourd’hui 23 mars 2017 17 avis positifs valider sur la page Google business.

Nous ne le diront jamais assez il faut faire confiance au page Google business car Google base énormément sa réputation dessus.

Une juste vision de la Suisse

Quand on parle de la Suisse sur internet il y a énormément de rumeurs et de légendes urbaines qui circulent. Nous parlons de temps en temps entreprises sur notre blog. La première chose qu’il vient à dire c’est que la Suisse n’attends rien un paradis fiscal en effet toute entreprise déclaré en Suisse paye un taux d’impôt qui est proche tout de même des 18,5 % du chiffre d’affaires. Si il y a quelque chose qu’il faut bien dire c’est que les activités de type entreprise individuelle ont bien d’autres chances de réussite en Suisse par rapport à d’autres pays. Les pures players sur Internet sont nombreux. Citons les extensions capillaires qui compte bien des sites internet en place et qui vendent en ligne directement avec livraison partout en Suisse. Les habitudes d’achats en Suisse se sont développés vers le web malgré ce que l’on a tendance à dire en France où l’on donne un certain retard à la Confédération helvétique sur ce point. Postfinance un système de paiement en ligne qui se veut efficace et très sécurisé avec notamment l’usage d’une calculette jaune qui crée une autre donnée à saisir pour avoir accès à un compte bancaire à créer des bases pour que les inconscients collectifs aient confiance dans le web. Le web en Suisse en tout cas se développe plutôt bien avec un réseau 4G très efficace qui permet le développement application mobile iPhone ou Android très utile aux utilisateurs comme info route, les programmes sportifs et bien d’autres.


Page 1 sur 2

Theme by Forward