Catégorie : Non classé

Assurance vie

http://123vie.ch/assurances-vie/   >>>> Ce site Internet donne bonne matière à comprendre et saisir tout les tenant et les aboutissants de l’assurance vie en Suisse. On plébiscite beaucoup ce type de services dans un pays comme la confédération helvétique où la protection de la famille est vue comme une vraie valeurs. Le service bien tourné permet d’ailleurs de bénéficier d’années en années d’une somme récupérable pour divers projets. L’assurance sur la vie c’est aussi de l’épargne comme le dit le courtier Genevois Joel Dermigny

 

Les débuts d’internet on en parle ici !

Les débuts d’internet c’est une histoire intéressante et pas si simple.  Quand dans années 1995 les premiers cyber café ont vu le jour c’était les débuts pour le grand public cependant Internet existait depuis longtemps déjà ! Je veux souligner dans cet article que la manière dont Internet est sortit a forcement influencé en bien ou en mal ce qu’il est devenu aujourd’hui.

Un besoin des fournisseurs d’accès internet

AOL et Wanadoo doivent parler à nos lecteurs de France. Il faut bien dire que à un moment donné ils étaient vraiment beaucoup ses fournisseurs d’accès. La pub télé de Wanadoo est encore célèbre aujourd’hui. Elle était tellement bien faîte que caricaturée je ne sais combien de fois !

Aujourd’hui en 2018 internet pousse même le débat sur la légalisation du Cannabis légal ce qui aurait été impensable en 2000. Je pense raisonnablement que le fait qu’internet permettent d’imaginer un marché économique important à pousser un pays comme la Suisse a réfléchir à la légalisation.

Voilà des exemples qui vont à la rencontre de l’article mis en valeurs ici. Il y a bien des choses qui peuvent se dire sur Internet mais voici d’après une bonne base pour avancer pour qui souhaite commenter mon article !

Article à découvrir :

http://www.notrehistoire.ch/medias/113484

Plombiers de Paris parlons en !

Accueil

 

Il faut bien dire qu’il y a des métiers dont on imagine pas le potentiel véritable. Il faut faire des études pour s’en sortir dans la vie § On nous disait cela étant petit. Aujourd’hui en 2018 les grandes carrières universitaires sont de moins en moins nombreuses et les métiers appris en apprentissage font parfois des carrières bien plus heureuses et réussie

Sa2l *** Ylann Haddad*** Avis

https://www.le-bottin.com/renovation-paris le monde de la rénovation et un domaine qui est un peu un indicateur du monde économique d’un pays. L’Architecture d’intérieur se fait la part belle dans ce domaine et il faut dire qu’il y a tout de même de la place pour tout le monde lorsque les entreprises travaille avec efficacité en cherchant l’excellence dans le résultat final. La meilleure réputation qu’un entrepreneur du bâtiment puisse se faire c’est vraiment en faisant attention à ce que ses premiers clients parlent bien de lui sur Internet. En effet n’importe quel parisien mais aussi n’importe quel marseillais ou Lyonnais va chercher sur internet ce qui se raconte sur l’entrepreneur qu’il pense engagés pour mettre en place les travaux de rénovation dont il rêve. Il faut donc absolument que tout soit parfait quand quelqu’un va t’appeler avis plus le nom de cette société.

En tapant avis sa2l rénovation privée vous verrez que l’entreprise de Monsieur Ilan Haddad possède aujourd’hui 23 mars 2017 17 avis positifs valider sur la page Google business.

Nous ne le diront jamais assez il faut faire confiance au page Google business car Google base énormément sa réputation dessus.

Une juste vision de la Suisse

Quand on parle de la Suisse sur internet il y a énormément de rumeurs et de légendes urbaines qui circulent. Nous parlons de temps en temps entreprises sur notre blog. La première chose qu’il vient à dire c’est que la Suisse n’attends rien un paradis fiscal en effet toute entreprise déclaré en Suisse paye un taux d’impôt qui est proche tout de même des 18,5 % du chiffre d’affaires. Si il y a quelque chose qu’il faut bien dire c’est que les activités de type entreprise individuelle ont bien d’autres chances de réussite en Suisse par rapport à d’autres pays. Les pures players sur Internet sont nombreux. Citons les extensions capillaires qui compte bien des sites internet en place et qui vendent en ligne directement avec livraison partout en Suisse. Les habitudes d’achats en Suisse se sont développés vers le web malgré ce que l’on a tendance à dire en France où l’on donne un certain retard à la Confédération helvétique sur ce point. Postfinance un système de paiement en ligne qui se veut efficace et très sécurisé avec notamment l’usage d’une calculette jaune qui crée une autre donnée à saisir pour avoir accès à un compte bancaire à créer des bases pour que les inconscients collectifs aient confiance dans le web. Le web en Suisse en tout cas se développe plutôt bien avec un réseau 4G très efficace qui permet le développement application mobile iPhone ou Android très utile aux utilisateurs comme info route, les programmes sportifs et bien d’autres.


Paris – Samuel Elbilia

http://www.samuel-elbilia.fr/ile-de-france/paris/ l’ambiance dans une maison cela se travail et avec professionnalisme si possible. Je dis professionnalisme si possible car il est ma foi avéré que les décorateurs d’intérieur et les architectes d’intérieur ont fait leurs preuves dans le fait d’obtenir des design novateur et vraiment détonnant. En effet on fait appel à un professionnel du design quand on veut un résultat vraiment différent de ce que l’on pourrait obtenir tout seul.

image

L’ambiance en effet cela se travaille avec plein de petits détails et souvent les architectes et les décorateurs d’intérieur prenne en compte autant le dedans que le dehors pour définir quelque chose qui soit cohérent. Un architecte spécialiste de l’intérieur va toujours partir de vous et de votre façon de vivre afin de déterminer au mieux comment rendre votre maison la plus en phase avec vous et votre famille. Quand vous prenez un professionnel de la rénovation et des travaux du bâtiment en effet il faut savoir que de longues discussions sont à prévoir pour que un cahier des charges précis se mette en route. Il n’y a en effet rien qui est laissé au hasard pour faire en sorte de définir une rénovation qui sera parfaite de AAZ autant sur le dedans que sur le dehors.

image

cette photo par exemple est-elle dedans ou dehors ? Ce n’est pas forcément une façon de décorer qui est totalement dans les normes. On donnera toujours plus de crédits à un architecte d’intérieur si il est capable de mettre en avant les idées novatrices mais qui sont toujours en phase avec les souhait de sa clientèle. Une ville comme Paris à par exemple défini bien clairement des standards en termes de modernité et de design. C’est en effet une des grandes villes de la Mode et il n’y a pas à tergiverser dessus. Un appartement du 16e arrondissement n’a pas les mêmes standard qu’un appartement du 12e même si le côté classe, moderne, et peut-être audacieux et souvent Denise pour avoir un appartement qui sera la splendeur d’une vie sociale parisienne.

Conseils anti contagion pour l’hiver

Les virus qui sévissent pendant la saison froide font preuve de stratégies terriblement efficaces pour se propager. Voici quatre pistes à explorer pour mieux réussir à leur échapper.
Prévention des contagions hivernales comment faire mieux ?

  1. Améliorer le lavage des mains.
    Pourquoi ? Sans en avoir toujours conscience, nous touchons un grand nombre de surfaces contaminées. Des germes sont présents dans la moindre trace d’humidité. Comment faire ? Prendre l’habitude des lavages fréquents (après chaque trajet ou contact avec le public, avant chaque repas…) et prolongés : savonnage complet, rinçage, séchage soigneux en insistant entre les doigts.
  2. Limiter les contacts à risques.
    Pourquoi ? Même sur une surface propre et sèche, certains virus peuvent survivre plusieurs heures.
  3. Assainir l’atmosphère
    Pourquoi ? La toux et les éternuements projettent dans l’air des gouttelettes chargées de rhinovirus, qui en profitent pour investir nos voies respiratoires. Comment faire ? Aérer les pièces chaque jour ; pulvériser ou diffuser des assainissants d’atmosphère à base d’huiles essentielles. Quand on est soi-même contagieux, il est civique de porter un masque en papier.
  4. DIFFUSION D’HUILES ESSENTIELLES
    Ce qu’il faut savoir
    Certaines huiles essentielles sont déconseillées en diffusion.
    En période de contagion grippale, les plus intéressantes sont les HE de Ravintsara, Niaouli et Tea Cree.
    Les HE de Citronnier, Lavande fine ou Géranium Bourbon conviennent dans tous les cas.
    Dans un lieu public (accueil, salle d’attente…), les notes d’agrumes sont très appréciées, en particulier l’HE de Pamplemousse. Utilisez de préférence un diffuseur électrique de type ultrasonique ou par nébulisation à froid.
    claviers d’ordinateur et les téléphones quand un ou plusieurs de leurs possesseurs sont enrhumés ou grippés. En période d’épidémie, on peut se saluer de loin sans se serrer la main ni s’embrasser. Dans les transports en commun, mieux vaut porter des gants.

Une bonne soupe !

C’EST LA PLEINE SAISON

Cueillis à maturité, ils sont savoureux et gorgés de vitamines, profitons-en ! Orange, poire, pomme, ananas, banane, fruit de la Passion, kiwi, mangue; I brocoli, carotte, céleri-rave, chou de Bruxelles, chou pommé, endive, épinard, mâche, navet, oseille, poireau.
De l’eau, des légumes, quelques minutes de cuisson, et voici un bon plat chaud fumant et odorant. Réinventée sans cesse selon les ingrédients, la soupe cumule bien des atouts diététiques. La soupe nourrit… Un bol de soupe fournit environ 5 g de fibres, 20 % de l’apport quotidien conseillé. Amollies par la cuisson, elles régulent le transit en douceur, sans irriter, et participent à la réduction du cholestérol sanguin et de la glycémie (taux de sucre) après le repas. Tous les minéraux des légumes, potassium, calcium, magnésium, fer, sont présents, y compris ceux qui s’échappent dans l’eau de cuisson des légumes. Côté vitamines, on fait le plein de bêta-carotène (ou provitamine A). Pour éviter de dégrader à la chaleur les vitamines C et B9, il suffit de cuire la soupe juste le temps nécessaire, pas plus, et d’éviter de la réchauffer à répétition. Enfin, la soupe contient toutes sortes de polyphénols antioxydants qui retardent le vieillissement cellulaire. Comme ces micronutriments agissent en synergie dans l’organisme, le mélange de légumes est conseillé.

Rien de plus facile pour se réhydrater que deux ou trois soupes dans la journée. Quand on cherche à drainer l’organisme et à éliminer des toxines, par exemple après les fêtes, on peut insister en plus sur des légumes diurétiques : poireau, chou, fenouil, tomate, courgette.  Entrée ou plat complet Consommée en entrée, la soupe rassasie : idéal quand on surveille sa ligne. En remplaçant les pommes de terre par des courgettes ou du potiron, on obtient un effet épaississant à moindre coût calorique. Composée d’ingrédients multiples, elle se fait plat complet, il suffit d’ajouter un laitage et un fruit pour obtenir un repas équilibré. On peut y mixer des féculents, riches en glucides complexes : pommes de terre, pâtes, boulghour, orge perlée, châtaignes, ou des légumes secs (lentilles ou haricots secs) pour un surcroît de protéines végétales et de minéraux (potassium, magnésium, fer).

Le loup

C’était le 11 janvier 1995, en plein hiver et dans le froid glacial de l’Ouest américain. Mon coeur palpitait à faire fondre la neige. Pour la première fois dans la longue histoire qui lie les hommes et les loups, un avion-cargo décollait d’une piste gelée de la province d’Alberta au Canada avec pour seuls passagers des loups sauvages. Destination : le parc national de Yellowstone, à des centaines de kilomètres au sud. Deux jours plus tard, ces douze premiers candidats à la réintroduction, prélevés sur des populations sauvages canadiennes pour l’heure aussi confortablement installés que possible dans leurs boxes de transport allaient retrouver les hauteurs enneigées des montagnes du Wyoming. Je savais que nous vivions un moment capital de l’histoire contemporaine du loup américain : la genèse de leur retour dans l’Ouest. La reconquête de leurs anciens territoires était enfin en marche. Pour nous, c’était aussi un moment de soulagement, d’excitation et de joie. Cette opération organisée avec minutie, soutenue par une logistique de pointe, j’en rêvais depuis plus de dix ans. Depuis des mois, je travaillais jour et nuit pour que notre projet aboutisse. Nous avions tout surmonté. Des obstacles énormes administratifs, techniques, financiers, politiques et culturels avaient été franchis. Des dizaines d’hommes et de femmes s’étaient surpassés dans l’espoir de ce jour. Et les douze premiers loups, équipés de colliers émetteurs, ont découvert enfin les montagnes vierges de Yellowstone. Depuis, ce groupe a été renforcé par dix-neuf loups canadiens arrivés en janvier 1996. Une troisième réintroduction, prévue pour le début 1997, s’est avérée inutile. Les premiers arrivants se sont acclimatés et multipliés au-delà de toutes nos espérances : ils sont plus de cinquante à ce jour. Onze nouvelles meutes courent librement dans les limites du parc, un million d’hec-tares au total. A la fin de l’hiver 1997, avec la naissance des nou-velles portées, nous pensons qu’ils seront plus de soixante-dix à Yellowstone. Et bien plus nombreux dans les années à venir. Alors, ils franchiront les frontières de ce parc national pour reconquérir de nouveaux territoires. Et un jour peut-être, ils seront de retour dans les autres Etats de l’Ouest américain. La recolonisation naturelle est un processus simple. Une stratégie de reconquête à laquelle les loups excellent. Les jeunes quittent leur meute natale et traversent des centaines de kilomètres à la recherche de nouveaux espaces. Cette soif d’horizons qui caractérise le loup tout comme elle définit souvent l’homme  leur permet de rencontrer des partenaires de sexe opposé. Et ainsi se fondent les familles nouvelles. Pour l’heure, une seule ombre à ce tableau : les treize loups qui ont trouvé la mort à Yellowstone. Les uns de causes naturelles, les autres percutés par des voitures. Deux d’entre eux sont tombés sous les balles de tireurs lunatiques. Des morts prévisibles. Il faudra encore quelques années pour que les gens d’ici s’habituent à leur présence, oublient les préjugés et ouvrent leur coeur à la coexistence pacifique. Je suis confiant. Partout où il est revenu, dans l’Idaho comme dans le Montana, le loup n’est plus seulement toléré. Je souhaite à tous, hommes, loups et coyotes, de grands moments de joie dans une liberté partagée partout où il est revenu, le loup n’est pas seulement toléré, il est aimé !

Theme by Forward