Catégorie : Bien dormir

Sauna et santé

Après avoir reçu des soins en médecine esthétique ou en chirurgie esthétique les soins que vous pouvez apporter à votre peau sont fondamentaux !

Prendre un bain de vapeur n’est pas seulement agréable, c’est aussi un moyen peu onéreux et efficace de s’embellir. La vapeur nettoie et revitalise tout l’organisme, ce que ne font pas les produits de beauté, traitements souvent rapides et toujours chers. Les peaux encrassées ont besoin de nettoyages fréquents, surtout lorsque l’on vit dans un environnement urbain pollué. Le bain de vapeur est idéal pour nettoyer en profondeur toute la surface du corps.

La vapeur agit de trois manières :

  1. La combinaison humidité-chaleur facilite la relaxation de la peau et adoucit celle-ci ; elle fait sortir points noirs et impuretés qui se lavent ensuite très facilement.
  2. La chaleur fait transpirer. Des températures équivalentes à 100 °C (point d’ébullition de l’eau) mettent en action les milliers de glandes sudoripares du corps. La perspiration (évaporation de la sueur à la surface du corps) expulse les sels minéraux et les déchets qui sont normalement éliminés par les reins.
  3. Certains médecins pensent que les bains de vapeur débarrassent le corps d’un bon tiers des déchets accumulés par l’alimentation

Les bains de vapeur sont d’extraordinaires stimulants pour la beauté, car ils associent nettoyage et relaxation à tout le corps. Vous avez le choix entre le sauna en ville et le sauna chez vous ! La vapeur donnera une vitalité nouvelle à votre peau et à vos cheveux, vous vous sentirez merveilleusement propre. Les bains de vapeur et le sauna ne font pas maigrir mais, complétés par des massages, ils constituent un soin corporel remarquable. Pas étonnant que certains l’aiment chaud !
l’air vicié et la nervosité ; ils affirment également que le sauna freine le développement des virus et des bactéries dans l’organisme. La chaleur stimule la circulation sanguine. C’est pourquoi la chaleur fait rougir. Des éléments nutritifs essentiels ainsi que de l’oxygène pénètrent alors plus facilement dans les couches superficiel-les de la peau. Les impuretés obstruant les pores de la peau étant éliminées, celle-ci absorbe mieux les produits qu’on y applique. Lorsque la peau est chaude et ramollie, les éléments hydratants contenus dans les crèmes et les lotions y pénètrent mieux.
Les bains de vapeur chez soi Il est facile et pratique de pouvoir faire chez soi des bains de vapeur pour la peau et les cheveux. Il n’est pas nécessaire de disposer d’un équipement coûteux.

Choisissez, pour vous offrir un bain de vapeur à la maison, un jour de repos libre de tout engagement : au sortir du bain de vapeur, votre peau sera rougie par la chaleur et ses imperfections ressortiront.

De plus, elle tire un plus grand bénéfice du traitement en restant 24 heures sans maquillage. Si vous avez la peau sèche, faites un nettoyage à la vapeur une fois par semaine, mais pas plus, car le traitement est légèrement desséchant. Si vous avez la peau grasse, deux nettoyages-vapeur par semaine maintiendront les pores propres : l’encrassement causé par l’excès de sébum sera évité et vous aurez presque une assurance santé pour votre avenir 2018 !

Remplissez un grand bol d’eau bouillante et posez-le de façon bien stable sur une surface plate pour éviter tout accident. Ajoutez-y des herbes, elles parfumeront agréablement la vapeur et auront un effet complémentaire sur la peau : la camomille a des propriétés adoucissantes, le romarin stimule la circulation, la lavande et le camphre ont un pouvoir cicatrisant.

Ces plantes s’achètent chez !es herboristes. Comptez une poignée d’herbe pour 1 litre d’eau en considérant qu’il faut environ 2 litres et demi d’eau pour un sauna facial. Mettez la tête au-dessus du bol et couvrez-la avec une serviette pour que la vapeur ne s’échappe pas. Veillez à ce que le visage reste éloigné de l’eau d’environ 45 cm. Faites particulièrement attention si vous avez tendance à la coupe-rose car la chaleur fait dilater les vaisseaux. Votre sauna facial doit durer environ 5 minutes. Terminez en vous douchant le visage avec de l’eau tiède pour éliminer les déchets et la sueur accumulés en surface, ou bien passez-vous sur le visage un liquide rafraîchissant tel que de l’eau de rose et une infusion d’hamamélis mélangés en quantités égales. Il existe un autre traitement à la vapeur efficace qui se pratique avec un gant de toilette chaud : faites une infusion très chaude de vos herbes préférées, puis trempez dedans un gant de toilette propre. Pressez-le ensuite sur le visage après l’avoir laissé légèrement refroidir pour ne pas vous brûler. Conservez le gant de toilette sur le visage pendant 5 minutes et recommencez l’opération plu-sieurs fois de suite.

Conseils et interdits au sauna

  • N’allez pas seule au sauna la première fois, le fonctionnement peut en être un peu perturbant lorsqu’on n’y est pas habitué.
  • Enlevez tous vos vêtements : roulez-vous seulement une serviette autour de reins.
  • Démaquillez-vous avant d’entrer dans le sauna, et particulièrement les yeux, car la vapeur et la chaleur font couler le maquillage.
  • Ne portez ni bijoux ni montre. Ils prennent la chaleur et risquent de vous brûler.
  • La plupart des saunas sont équipés de sablier, ce qui permet d’évaluer la durée du bain de vapeur.
  • Ne buvez pas d’alcool avant ou après le sauna : la déshydratation du corps qu’il entraîne peut vous donner la gueule de bois même si vous n’avez bu qu’un verre de vin.
  • N’allez pas au sauna moins d’une heure après un repas.
  • Ne restez pas dans la cabine si vous vous sentez fatiguée. Si vous avez trop chaud, mettez-vous sur un siège moins élevé ou sortez jusqu’à ce que vous vous sentiez en état de recommencer.
  • Ne prolongez pas les bains de vapeur, quelques minutes suffisent. Prévoyez assez de temps pour plusieurs passages de courte durée dans la cabine et un bon moment pour vous reposer après.

Abstenez-vous de sauna si :

  • Vous faites un régime sévère.
  • Vous souffrez de troubles cardiaques ou respiratoires
  • Vous êtes enceinte
  • Vous souffrez d’hypertension ou d’hypotension artérielle.
  • Vous relevez d’une opération grave.

Un article : http://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/comblement-des-rides/

Tisanes pour le sommeil

UNE TISANE SALVATRICE

Si vous souffrez de difficultés d’endormissement, les tisanes constituent une alternative aux somnifères, Préparez un mélange de valériane et de mélisse que vous consommerez tous les soirs, 30 minutes avant le coucher. Votre sommeil devrait s’améliorer après cinq à six jours de cure. D’autres plantes préparent l’organisme au sommeil, comme la verveine et la camomille chères à nos grands-mères, mais aussi la passiflore ou la fleur d’oranger.

DES PALIERS DE DÉCOMPRESSION

Le surcroît de stress favorise les insomnies ponctuelles, Si vous êtes tourmentés par un dossier ou des contrariétés, offrez-vous une petite balade au grand air histoire d’évacuer les mauvaises ondes. Pensez aussi aux plantes qui favorisent le lâcher prise. Faites infuser un mélange de belladone, coquelicot, fenouil, sauge, menthe poivrée et tilleul et avalez une grande tasse 1 heure avant d’aller dormir.

De l’asthme sans le savoir ?

 

L’asthme apparaît parfois en réaction à un médicament. En cause : les bêtabloquants prescrits contre l’hypertension ainsi que certains collyres utilisés contre la tension oculaire ou le glaucome. Changer de traitement suffit souvent à résoudre le problème.  Il faut aussi savoir que les changements hormonaux liés à la ménopause ont un impact sur les poumons. Six mois après l’arrêt des règles, le manque d’oestrogènes entraîne déjà une dégradation de la fonction respiratoire et, à 55 ans, les femmes sont presque deux fois plus nombreuses à souffrir d’asthme qu’à 45 ans. Autre enseignement : on sait que les rhinites allergiques augmentent le risque de déclencher un asthme. Or, les allergies sont de plus en plus fréquentes, aggravées par la pollution et certaines infections virales, et frappent particulièrement les enfants de plus en plus jeunes et les personnes de 60, 70 ou 80 ans, voire plus.  La personne touchée n’y pense pas spontanément. Souvent, elle se plaint de bronchites à répétition qui sont en fait des exacerbations de l’asthme et disparaissent avec le traitement ou d’épuisantes quintes de toux nocturnes. Face à un essoufflement, le généraliste pense d’abord à un problème cardiaque ou, en cas de toux, à la BPCO, cette bronchite chronique liée au tabac. La maladie est insidieuse. Elle peut se déclarer subitement, à n’importe quel moment. Il suffit d’être en contact, dans son environnement familier ou professionnel, avec une nouvelle substance : un nouveau pesticide pour un agriculteur, de nouvelles conditions de travail dans l’atelier d’un ouvrier, ou du nouveau linge de lit aussi ou encore que le processus de fabrication de gants en latex utilisé par l’infirmière ait été modifié. La mauvaise idée serait de continuer à tousser ou cracher sans consulter, ce qui est souvent le cas des fumeurs, pensant payer le tribut de leur addiction.

Des traitements de plus en plus  simples et efficaces

Lorsque les quintes deviennent incontrôlables et les expectorations de plus en plus fréquentes, le tabac pourrait bien être l’arbre qui cache la forêt de l’asthme. Il est important de diagnostiquer la maladie car on peut la soulager. Si le problème est d’origine allergique, il est parfois possible de s’en débarrasser grâce à la désensibilisation. Sinon, le traitement standard a beaucoup évolué. Jusqu’à récemment, les médecins prescrivaient un traitement de crise pour un soulagement immédiat, souvent allié à un traitement de fond pour agir sur l’inflammation. Mais les malades « oubliaient » le second… Aujourd’hui, il est possible de délivrer les deux molécules en un seul médicament, ce qui devrait réduire le nombre d’accidents graves.

Theme by Forward