Les entrées de lumière

Les lucarnes et les fenêtres de toit sont naturellement les solutions les plus répandues pour faire entrer la lumière dans les combles, mais elles ne sont pas les seules. Toutes les idées et astuces sont bonnes à prendre pour que la lumière soit définitivement l’atout principal des agencements dans les combles.
Quand il s’agit d’éclairer les combles, on pense rapidement à percer le toit mais on néglige souvent les possibilités qu’offrent les pignons. Hérités d’une époque où il était important de se protéger des intempéries, les pignons des maisons anciennes sont le plus souvent aveugles ou se contentent parfois de très petites ouvertures. Les moyens techniques actuels (double vitrage et matériaux isolants) permettent désormais d’y envisager des ouvertures sans laisser pour autant pénétrer le vent et le froid. Les ouvertures sont déterminées à la fois par l’agencement intérieur et par le style de la maison ou du bâtiment à Paris.

Savoir faire de rénovation ?

Tout est possible à condition d’être bien pensé. N’oubliez pas que ces ouvertures auront peut-être besoin d’être occultées, ce qui peut se révéler compliqué avec certaines baies au dessin sophistiqué. Situées à une hauteur inférieure à 1,90 m, elles créent de nouvelles vues extérieures et plongent éventuellement chez les voisins.

Assurez-vous, avant de vous lancer que la réglementation locale (règlement du POS) vous autorise la création de ces nouvelles ouvertures. De toute façon, le dépôt d’une déclaration de travaux exemptée de permis de construire est indispensable pour une modification de façade.

Faire circuler la lumière Faire entrer la lumière, c’est bien. La faire circuler, c’est encore mieux. Les agencements de combles bénéficient souvent d’une lumière zénithale généreuse qu’il est assez facile de faire circuler entre deux niveaux ou deux pièces différentes. Le verre est alors un allier précieux. En cloison, en dalles, en briques ou en pavés, il s’intègre à tous les styles. Dépoli ou sablé (ou revêtu d’un adhésif imitant fort bien l’aspect dépoli ), il arrête la vue.

Feuilleté, il contribue à la sécurité en se faisant garde-corps ou dalles de sol. Faire traverser les murs à la lumière est un jeu amusant qui modifie la perception et ouvre les différents espaces les uns aux autres. Rideaux et stores peuvent néanmoins dissimuler les transparences à tout moment pour que chaque espace retrouve son unité. Composée d’un châssis métallique fixe, cette fente de lumière a été créée grâce à l’ouverture de toiture disponible après la dépose des anciennes cheminées.

En savoir plus ? : http://auxbatimentsparisiens.com/renovation-paris

Votre vote ?