Les virus qui sévissent pendant la saison froide font preuve de stratégies terriblement efficaces pour se propager. Voici quatre pistes à explorer pour mieux réussir à leur échapper.
Prévention des contagions hivernales comment faire mieux ?

  1. Améliorer le lavage des mains.
    Pourquoi ? Sans en avoir toujours conscience, nous touchons un grand nombre de surfaces contaminées. Des germes sont présents dans la moindre trace d’humidité. Comment faire ? Prendre l’habitude des lavages fréquents (après chaque trajet ou contact avec le public, avant chaque repas…) et prolongés : savonnage complet, rinçage, séchage soigneux en insistant entre les doigts.
  2. Limiter les contacts à risques.
    Pourquoi ? Même sur une surface propre et sèche, certains virus peuvent survivre plusieurs heures.
  3. Assainir l’atmosphère
    Pourquoi ? La toux et les éternuements projettent dans l’air des gouttelettes chargées de rhinovirus, qui en profitent pour investir nos voies respiratoires. Comment faire ? Aérer les pièces chaque jour ; pulvériser ou diffuser des assainissants d’atmosphère à base d’huiles essentielles. Quand on est soi-même contagieux, il est civique de porter un masque en papier.
  4. DIFFUSION D’HUILES ESSENTIELLES
    Ce qu’il faut savoir
    Certaines huiles essentielles sont déconseillées en diffusion.
    En période de contagion grippale, les plus intéressantes sont les HE de Ravintsara, Niaouli et Tea Cree.
    Les HE de Citronnier, Lavande fine ou Géranium Bourbon conviennent dans tous les cas.
    Dans un lieu public (accueil, salle d’attente…), les notes d’agrumes sont très appréciées, en particulier l’HE de Pamplemousse. Utilisez de préférence un diffuseur électrique de type ultrasonique ou par nébulisation à froid.
    claviers d’ordinateur et les téléphones quand un ou plusieurs de leurs possesseurs sont enrhumés ou grippés. En période d’épidémie, on peut se saluer de loin sans se serrer la main ni s’embrasser. Dans les transports en commun, mieux vaut porter des gants.
Votre vote ?